Quelles sont les conséquences sur la médiation dans le tourisme de l’ordonnance 2015-1033 du 20 août 2015

Les professionnels du tourisme doivent impérativement, sous peine l’amende, mentionner dans leurs conditions générales de vente les coordonnées de l’organisme de médiation auquel doivent s’adresser les clients insatisfaits des prestations fournies par le voyagiste.
L’association Médiation Tourisme et Voyages est le médiateur de référence dans le secteur du tourisme. Le SNAV, le SETO et la FNAM notamment sont signataires de la charte de médiation de cet organisme.



Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Contact